Traducteur ! Ça vous dit de le devenir ?

Publié le par k'

 

 

 

 

draw_iSpeech-Translater-560.jpgVous êtes un fan des langues étrangères, vous savez utiliser un logiciel de traduction en ligne et vous avez chez vous 12 tomes de Harraps, alors le métier de traducteur est fait pour vous ! Vous gérez votre planning à votre convenance, vous prenez autant de clients que vous le souhaitez, et sur les sujets qui vous plaisent. Bref, le métier de traducteur n’offre que des avantages pour celui qui souhaite travailler à domicile.


Pré requis


Il va sans dire que vous avez besoin d’un bon bagage linguistique dans votre langue maternelle, et que vous connaissez au moins une autre langue. Pour assurer une traduction de la meilleure qualité possible, vous ne devriez accepter que des traductions vers votre langue d’origine et avoir un minimum d’expertise sur le sujet que vous aller traiter. Cela vous donnera toutes les chances d’obtenir le travail de traducteur freelance que vous souhaitez, mais également de fixer vos prix au plus haut.
Contrairement au travail de traducteur interprète (par exemple à la télévision ou pendant une conférence), la traduction d’un texte peut se réaliser à domicile. Les entreprises transmettent les textes à traduire par email, vous pouvez donc même exercer votre métier dans le pays de votre choix. Par exemple un français qui a un minimum de connaissances en anglais peut très bien proposer ses services de traducteur en Amérique, tout en habitant en France.


Démarrer sa carrière de traducteur


En essayant de démarcher directement des entreprises, un traducteur freelance aura certainement des difficultés à trouver un travail. En effet, les entreprises préfèrent externaliser leurs services de traduction en passant par des agences plutôt que par des particuliers. Les agences leur assurent un travail réalisé par des spécialistes, rendu dans les temps, et traduit simultanément dans une multitude de langues, même si le tarif est plus élevé.

Heureusement il existe une multitude d’agences de traduction dans chaque pays, qui seront ravies d’accueillir une personne de plus dans leur équipe. Ils vous donneront surement un court extrait à traduire pour vérifier vos compétences. Vous pouvez vous inscrire dans autant d’agences que vous le souhaitez afin d’augmenter vos chances d’obtenir du travail.


Les étapes pour devenir un bon traducteur freelance

  1. Il est tentant de se lancer directement comme traducteur freelance car cette profession rapporte plus que celle d’employé traducteur. Mais il est préférable de commencer par s’inscrire dans une agence. Vous pourrez ainsi vous forger une expérience de traducteur pendant une ou deux années, découvrir le marché, et vous faire un agenda de clients potentiels. Au début on ne vous confiera que les textes simples à traduire, puis avec l’expérience vous aurez des textes de plus en plus compliqués et techniques. Surveillez votre niveau afin de progresser chaque mois. Lorsque votre niveau sera suffisant vous pourrez voler de vos propres ailes en devenant un traducteur freelance.
  2. Si vous ne réussissez pas à trouver un emploi rémunéré, alors rabattez-vous sur un travail bénévole. Grâce à ceci vous aurez une expérience à mettre en avant sur votre CV, et vous pourrez déterminer votre niveau en tant que traducteur. Des organisations de charité comme la Croix rouge, des cliniques ayant des programmes de soins gratuits, l’UNESCO et bien d’autres recherchent en permanence des traducteurs non rémunérés.
  3. Lorsque votre niveau de traduction sera suffisant, vous serez en bonne position pour démarcher vos propres clients. Il est même possible de passer votre travail d’employé traducteur en temps partiel, tout en démarrant votre activité de freelance. Ceci vous assurera un minimum de revenus chaque mois. Il est fortement conseillé à cette étape d’avertir votre employeur de votre démarche. Ceci évitera les conflits d’intérêt. Pour trouver vos clients la meilleure stratégie et d’envoyer votre CV aux entreprises travaillant à l’internationale et aux institutions gouvernementales. Pour trouver ces contacts une simple recherche dans Google vous donnera des dizaines de réponses, en ciblant sur le domaine qui vous intéresse, comme par exemple la traduction médicale.
  4. N’oubliez pas de vous enregistrer comme travailleur indépendant, toutes les démarches sont détaillées sur ce site. Vous aurez surement envie d’émettre une facture sans déclarer les recettes, mais c’est illégal et punissable par la loi. Un particulier ne peut pas émettre de facture s’il n’est pas enregistré.
  5. Lorsque vous aurez environ 20 heures de travail par semaine en tant que freelance, vous pourrez arrêter votre contrat de travail avec votre employeur en traduction, etvous mettre à votre compte pour de bon. En 20 heures il est normal de gagner autant qu’un traducteur embauché à temps plein dans une entreprise.

 

 

 

cette article viens originalement de travailler à domicile

Publié dans Management

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vanessa 24/05/2015 18:00

Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet, que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ? Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission. Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez. La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos. Voici le lien: http://revenumensuel.com/

Eric Blaise 01/05/2015 17:25

travailler comme traducteur est en fait une activité lucrative. ça vous permet d'utilisé les langauges dont vous avez acquis pendant votre formation, ou vos séjours en outre-mer. Un benefice d'être traducteur est le fait que vous avez la possibilité de communiquer avec des gens venant des autres pays. En pratiquant la traduction, vous utiliser plus des parties de votre cerveaux.

Lisa 09/01/2013 14:43

blog trés intéressant!